École normale supérieure

La France

Le Havre


Les photographies présentées ici sont librement disponibles pour une utilisation pédagogique. En revanche, toute utilisation pour une publication ou reproduction sur un site Web ne peut se faire qu’à la stricte condition de citer la source  et l’URL de cette page avec la date de consultation.

Pour accéder aux photographies et aux commentaires, il suffit de cliquer sur l’image.

Merci à François Saur pour les photographies et les commentaires.

Portfolio

(La ville reconstruite) :: La ville du Havre, située en rive droite de la Seine, a été détruite par les bombardements de la seconde guerre mondiale. Elle a été entièrement reconstruite selon le projet d'Auguste Perret. Elle est aujourd'hui classée patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO. Sur la photographie, on voit un ancien bassin portuaire entouré des constructions d'A. Perret. À l'arrière-plan, le " volcan " de Niemeyer et, dominant la ville, la tour de l'église (106 m) reconstruite par Perret. C'est un amer (point de repère fixe dans la navigation) remarquable. © François Saur (Ville et port) :: La ville du Havre est une ville portuaire. Le port, créé par François 1er est à l'origine de la construction de la ville. L'histoire de la ville et du port sont étroitement liées. Ici, un bassin ancien ; à l'arrière-plan, un ferry pour l'Irlande. © François Saur (Estuaire) :: Le port bénéficie de sa situation sur l'estuaire de la Seine : le Havre est souvent présenté comme le port de Paris. Entièrement ravagé par les bombardements, il a connu un nouvel essort dans les années 1960 où il devient l'une des trois Zone industrialo-portuaire française (ZIP), avec Dunkerque et Marseille-Fos. Sur la photographie, on voit l'estuaire de la Seine vu vers l'amont. L'importance des fumées industrielles très visibles tôt le matin (air froid subsident), rappellent la présence de pollution. Le Havre accueille en outre plusieurs activités industrielles classées " Seveso ". © François Saur (Entrée du port) :: Le port n'a cessé de s'étendre depuis 1965. Un avant-port a même été créé sur le littoral, à Antifer. Considéré comme le premier port de la northern Range, grande façade maritime du nord de l'Europe, le Havre est le deuxième port français (derrière Marseille), mais le premier port pour le commerce extérieur. Ici, l'entrée du port pétrolier, vue du cap de la Hève. © François Saur (Silos) :: Les activités du port sont très diverses. Ici, les silos du port céréalier. © François Saur (Poste à glissière) :: Poste et glissière de chargement du port céréalier. Cette activité est peu importante comparée à Rouen © François Saur (Avant-port) :: Le Havre est un port pétrolier important. Les réservoirs de pétrole sont localisés sur l'avant-port, le plus loin possible de la ville. Port 2000, la nouvelle extension du port, est située juste derrière ce môle (jetée, située à l'entrée d'un port et destinée à le protéger). Au premier plan, une bitte d'amarrage, numéroté : c'est un poste à quai, c'est-à -dire un tronçon de quai spécialisé. © François Saur (Avant-port) :: On voit ici le port pétrolier et en arrière le port charbonnier (pour la centrale EDF). L'avant-port permet le mouillage de navires ayant des tirants d'eau inférieurs à 16 mètres. Les bassins sont des bassins de marée : il n'y a pas d'écluse. © François Saur (Tanker) :: Tanker amarré au poste pétrolier du port, remarquez le bulbe et la hauteur du navire : ici, il est vide on dit qu'il est " lège ". © François Saur (Tanker) :: Un pétrolier ou tanker entre dans le port, précédé par un remorqueur qui le guide : remarquer la bouée de navigation. La circulation dans un port est très strictement réglementée. Sur la photographie, le tanker est de petite taille (50 000 t). Il est caractéristique des " tankers d'éclatement " pour passer le détroit du Pas-de-Calais, ce que en peuvent faire les super tankers. © François Saur (Pétrolier) :: Pétrolier (tanker), amarré dans le port pétrolier. Noter sur la photographie l'amarrage du navire : perpendiculaire au quai, face au courant. Le navire est lège, ce qui est le moment le plus délicat pour un pétrolier : il y a des risques d'explosion car il reste des vapeurs d'essence très volatils. Notez aussi le château tout à l'arrière. © François Saur (Remorqueur incendie) :: Un remorqueur à quai. C'est également navire incendie : la lance est visible au niveau du mât de charge. Remarquez la largeur de la place arrière, très dégagée, pour laisser place aux manÅ“uvres de treuil toujours dangereuses (risque de rupture du câble). © François Saur (Remorqueurs incendie) :: Remorqueurs essayant leur pompe à incendie. Ce sont les " chiens de garde " du port. © François Saur (Radoub) :: La réparation de navire est une activité importante du port. Ici, un bassin de radoub : c'est une forme qui sert à réparer les navires. Ici, la forme est vide. Elle sera remplie d'eau pour permettre l'entrée du navire à réparer. L'eau est ensuite chassée (système d'écluse visible au fond de la photo) et le navire est posé sur cales. © François Saur (Bateau atelier) :: Un des nombreux bateaux de servitude nécessaires au fonctionnement d'un port, ici un bateau atelier. © François Saur (Centrale électrique) :: La centrale électrique. Sur la photographie, les barbelés illustrent l'évolution des ports modernes, qui sont de plus en plus fermé, pour des raisons douanières (zone franche) et aussi de lutte contre l'immigration clandestine. © François Saur (Charbon) :: Le quai au charbon avec ses rubans de chargement/déchargement. Le charbon provient des États-Unis et est utilisé pour la centrale électrique. © François Saur (Portiques) :: Le port du Havre comprend trois ensembles de terminaux. Le port a assis son développement sur le trafic de conteneurs. Sur la photographie, on voit un portique de chargement/déchargement des conteneurs avec une capacité de charge variant de 30 à 100 tonnes. Le nombre, la capacité de charge et la rapidité de manutention de ces portiques font l'attractivité du port. Les conteneurs sont directement traités et entreposés sur le quai : les hangars sont devenus inutiles. © François Saur (Portiques) :: Les portiques sont des engins d'une taille impressionnante : 80 m de haut, 145 m d'envergure et un poids de 1.700 tonnes chacun. Ils permettent de charger/décharger un post-panamax en 3 jours. La Chine est devenue le principal constructeur de portiques et le port du Havre lui en a commandé pour l'équipement de Port 2000. Le prix est de l'ordre de 50 millions d'euros, parfois plus. © François Saur (Remorqueur) :: Entrée dans le port d'un porte conteneur : deux remorqueurs pour guider le navire, celui qui est derrière aura le rôle principal pour amarrage du navire. C'est un panamax qui peut contenir environ 7 000 boîtes (on nomme ainsi les conteneurs) :300 mètres de long, 12 mètres de tirant d'eau.Un panamax est un navire dont la largueur permet de franchir le canal de Panama. Il peut utiliser les anciennes installations du port.© François Saur (Remorqueur) :: Détail du remorqueur qui maintient le navire sur sa trajectoire par le filin qui le relie au tableau arrière. La profondeur sous la quille (le pied de pilote) est faible et rend la navigation délicate pour les gros navires. © François Saur (Post-panamax) :: Chargement d'un porte-conteneurs post-panamax ou overpanamax. La largueur de ces navires ne leur permet pas de franchir le canal de Panama. les boîtes sont reliées les une aux autres par des attaches qui sont prévues pour résister à un certain effort ; dépassé ce seuil, elles s'ouvrent et la boîte tombe à la mer . L'objectif est d'éviter, en cas de grosse tempête, le chavirage du navire. Son tirant d'air est en effet considérable et le rend très sensible à la gîte (inclinaison du navire). © François Saur (Portiques) :: Fondé en 1978, CMA CGM est aujourd'hui le troisième groupe mondial de transport maritime par conteneurs et le numéro 1 français. CMA CGM, dont le siège social est basé à Marseille (France), exploite plus de 170 lignes maritimes régulières. Ici un gros porte conteneur 13 830 boîtes, 153 022 TPL, dimension : 365,5 x 51,2, tirant d'eau 16 m. © François Saur (Cavaliers) :: Les " cavaliers " apportent les conteneurs aux portiques. Leur nombre est un gage de modernité. © François Saur (Portiques) :: Porte-conteneur de la société MEDITERRANEAN SHIPPING COMPANY, fondée en 1970, aujourd'hui dans les dix premières mondiale (le rang varie chaque année). Remarquer l'importance des portiques : il en faut seulement trois pour charger le navire. La durée du chargement est de 2 jours. Ici c'est un 11 000 boîtes. © François Saur (Petit porte-conteneur côtier) :: Petit porte-conteneurs côtier, qui s'est imposé depuis les années 1990 : ils ont un design standard, une cale unique et de nombreuses écoutilles (ouvertures) pour accroître la flexibilité. Les conteneurs s'élèvent sur 4 à 8 niveaux, contre 15 à 20 pour les plus gros navires. © François Saur (Port 2000) :: Port 2000 est le grand chantier d'extension du port du Havre. Prévu pour une durée de 30 ans, il a été lancé en 2006. Le projet prévoit l'extension des surfaces dévolues aux conteneurs, afin de permettre le développement portuaire et de favoriser l'insertion dans la mondialisation. Ici, trois postes sont visibles. © François Saur (Port 2000) :: La première phase de Port 2000 comprend 1,4 km de quais pour quatre postes de déchargement. Les quais pourront recevoir les très gros porte-conteneurs, appelés post-Panamax. Le premier terminal est exploité depuis 2006 par la GMP (Générale de Manutention Portuaire) associée à la CMA-CGM. Maersk s'est installé en 2007 sur la porte océane. À terme Port 2000 offrira plus de 8 postes pour des navires post-Panamax. © François Saur (Douane) :: Navire de la douane : la surveillance interne au port est très importante. Il y a un service spécifique de surveillance qui travaille en accord avec les autorités nationales. © François Saur (Appontement) :: Appontements pour péniche : l'estuaire est un lieu de rupture de charge. © François Saur (Tour de contrôle) :: Une des tours de contrôle du port (il y en a deux). C'est la plus ancienne. En arrière, on peut observer la centrale électrique ; au premier plan un obstacle pour limiter le passage des camions. Chaque quai est ainsi limité aux seuls usagers. © François Saur (Tour de contrôle) :: La tour de contrôle la plus moderne du Havre est située juste en face du musée Malraux, remarquable pour les toiles de Boudin (la plus grande collection de France). Le port autonome du Havre est dévenu " Grand Port Maritime du Havre ", en octobre 2008. C'est un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC).© François Saur (Reconversion) :: Le Havre connaît une rénovation urbaine considérable. Ici, un ancien bassin transformé en zone de loisir. En arrière, un bâtiment tout neuf d'une grande société de chargeurs. © François Saur (Réaménagement) :: Exemple d'aménagement des anciens bassins : sur la droite les petits voiliers d'une école de voile et des bâtiments modernes commerciaux. © François Saur

Contact

Leïla Vignal

Directrice du département
48 boulevard Jourdan - 6e étage, bureau 31
75014 Paris

leila.vignal@ens.psl.eu

Romain Leconte

Directeur des études
48 boulevard Jourdan - 6e étage, bureau 33
75014 Paris

romain.leconte@ens.psl.eu

Jean-Etienne Nguimbous

Gestionnaire administratif
48 boulevard Jourdan - 6e étage, bureau 34
75014 Paris

Tel. : 01 80 52 13 40

jean-etienne.nguimbous@ens.psl.eu

 

 

Plan